Hamburger icon NLD ENG

Déchets ménagers

L’objectif de l’installation est de séparer les plastiques durs, les films, le métal, le papier et la fraction organique humide des déchets ménagers. Chaque étape du processus de tri vise à créer de multiples produits recyclables qui seront réutilisés comme matière première dans d’autres processus.

Le système de post-tri se compose d’un broyeur, d’aimants, de séparateurs aérauliques, de séparateurs balistiques et de capteurs infrarouge proche (NIR). La plus petite fraction (0-70 mm) est la fraction organique humide (FOH). Il est possible de faire fermenter la FOH non purifiée ou de séparer des mono-flux tels que le verre, les plastiques, les métaux et la pierre grâce à notre système de purification de la FOH. Ce qui reste après purification est une fraction organique avec un rendement en biogaz bien plus élevé.

contentslider1
contentslider1
contentslider1
contentslider1

Les fragments de plus de 70 mm passent par un séparateur, où le matériau est d’abord séparé en un flux 2D et un flux 3D. Le flux 2D est constitué de filmd, de papier et de textiles. Le flux 3D comprend les matériaux rigides, tels que le plastique dur et les cartons.

S’agissant du flux 2D, le papier et les films sont séparés par un jet d’air. Les fragments de papier et de films sont distingués au moyen de capteurs NIR.

S’agissant du flux 3D, les plastiques durs sont séparés à l’aide de capteurs NIR. Le cas échéant, ce flux passe sous des aimants et est ensuite débarrassé des éléments métalliques ferrerux et non ferreux ainsi que des cartons à boissons. Le plastique est séparé en flux PET, PP et PE par un capteur NIR.

L’installation de tri peut être personnalisée, conçue et mise en œuvre avec une capacité de traitement allant de 10 tonnes/heure à 70 tonnes/heure.

À propos de notre référence : AEB Amsterdam