Hamburger icon NLD ENG

Installation de tri des déchets ménagers - AEB Amsterdam

AEB Amsterdam, BAM et Banzo ont été sélectionnées pour la construction d’une usine de post-tri pour les déchets ménagers. L’installation a été mise en service à l’automne 2017. Grâce à cette installation, AEB apportera une contribution importante à l’atteinte des objectifs de durabilité d’Amsterdam et des autres villes participantes : tri de 65 à 75% des déchets ménagers d’ici 2020.

Cette installation de tri permet de récupérer les déchets ménagers, les matières plastiques, les cartons à boissons, les métaux, le papier/carton et la fraction organique humide contenus dans les ordures ménagères résiduelles (OMR). Ces matières premières sont ensuite traitées de manière durable par AEB et d’autres utilisateurs finaux. De nombreuses municipalités se sont déclarées intéressées par l’envoi de déchets ménagers vers le centre de tri de AEB, ce qui permettrait d’exploiter pleinement la capacité de l’usine, qui est de 300 000 tonnes par an.

Objectif : tri de 65 à 75% des déchets ménagers d’ici 2020

contentslider1
Représentation de l'installation
contentslider1
Le point culminant de la construction est atteint en mai 2017
contentslider1
L'installation a été mise en route à l'automne 2017
contentslider1
Vue de l'installation (en intérieur)

Le post-tri fonctionne à Amsterdam

Mark Hagoort est directeur du centre de tri AEB Amsterdam. “Nous optons pour le post-tri, car le fait de séparer les déchets à la source dans une ville comme Amsterdam n’aboutit pas au résultat souhaité. La combinaison du tri à la source et du tri a posteriori donne les meilleurs résultats. Il y a beaucoup d’immeubles de grande hauteur, et l’espace est limité dans la rue, de sorte que beaucoup de déchets finissent toujours dans un sac poubelle. Pour nous, cela signifie que les ordures deviennent une source de matières premières.”

“Ce qui a été très important dans la passation de ce projet, c’est la collaboration requise entre le constructeur et les autres parties pour mettre au point l’installation. Nous voulions travailler avec des entreprises de niveau supérieur, en l’occurrence BAM et Banzo. Elles pouvaient voir les obstacles, tandis que Banzo voyait les défis et les comprenait. Elles ont également été les plus créatives pour trouver des solutions, là où d’autres ont échoué.”

“De plus, le contrat avait une dimension politique. La ville d’Amsterdam est actionnaire de AEB et a dû approuver l’investissement de AEB. Nous devions nous assurer que le centre de post-tri contribuerait aux objectifs de durabilité de la ville d’Amsterdam.”

“Nous transformons une entreprise de valorisation énergétique des déchets en un fournisseur d’énergie et de matières premières et de matières premières. La mise en place d’une usine de post-tri s’inscrit parfaitement dans cette stratégie.”

“La construction de cette méga usine s’inscrit dans la transformation de AEB, qui incinérait des déchets à l’origine. Aujourd’hui, elle se concentre sur les déchets, l’énergie et le réemploi. “Nous transformons une entreprise de valorisation énergétique des déchets en un fournisseur d’énergie et de matières premières et de matières premières. La mise en place d’une usine de post-tri s’inscrit parfaitement dans cette stratégie.”

AEB Amsterdam

Chaque jour, 600 camions transportent les déchets de la région métropolitaine d’Amsterdam et au-delà vers AEB. Les habitants d’Amsterdam peuvent également apporter leurs encombrants. Des conteneurs remplis de déchets arrivent également chaque jour du Royaume-Uni. AEB traite 1,4 million de tonnes de déchets par an.